Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Agences Bourillon, Agence immobilière NANGIS 77370

L'actualité de CENTURY 21 Agences Bourillon

28% de prêts immobiliers de plus, en un an.

Publiée le 18/06/2015

Avec des taux de crédits autour de 2%, le marché immobilier se trouve ranimé.

En avril 2015, les ménages français se sont endettés à 2.26% sur 20 ans et 1.93% sur 15 ans.

Une situation qui donne envie de devenir propriétaire.

Tant sur le neuf que sur l’ancien les prix ont enregistré un recul de 9.5% depuis fin 2013.

Ainsi, depuis le premier trimestre 2015, le nombre de prêts accordé par les banques a progressé de 23% par rapport à la période équivalente en 2014.. Et la tendance se renforce.

Un paramètre rassurant après la chute du nombre de crédits accordés en 2014 : -6.5%, par rapport à l’année 2013.

Selon l’Observatoire du crédit logement / CSA, en avril, les français se sont endettés à 2.02 % sur le neuf et 2.04% sur l’ancien (hors assurance). Sur 15 ans, la moyenne actuellement constatée est de 1.93%, toujours hors assurance. Des taux planchers qui sont assortis d’un apport conséquent et de revenus substantiels de la part des acquéreurs.

Plus d’un français sur deux emprunte pour une période supérieure à 20 ans. Ils étaient 54.2% au premier trimestre 2015 contre 43.7% un an avant. De la même manière, les personnes qui empruntent sur plus de 25 ans sont plus nombreuses.

L’observatoire constate également une diminution des apports personnels. Une combinaison taux de crédit apport moindre, qui profite aux jeunes ménages primo-accédant.

Les emprunteurs sont actuellement en position de force et les banques de leur côté trouvent du financement à bon compte, ce qui in fine ne plombe pas leur rentabilité. Mais pour combien de temps encore ?

Les observateurs des marchés financiers pensent à un durcissement dès le second semestre 2015, mais surtout mécaniquement en 2016. Tant que les banques auront pour raison d’être de prêter, le crédit restera un produit d’appel et il a de beaux jours devant lui.

 

Notre actualité